Dopage, dans le sport et ailleurs danger

Le dopage est la pratique consistant à absorber des substances Dopage, est un fait qui existe et a toujours existé. Il faut remonter à l ‘année 1896 avec le premier mort, le cycliste Arthur Linton, par dopage de l’ère moderne

Définition du dopage

Le Dopage, il consiste à prendre des substances ou à pratiquer certaines méthodes permettant d’augmenter les capacités physiques et mentales des personnes qui les prennent.

.

Le dopage existe aussi dans la vie de tous les jours. De plus en plus de personnes dans le milieu étudiant, dans le milieu professionnel ou tout simplement, votre voisin, votre copain, votre frère, utilisent des substances pour accroître leur concentration, pour vaincre le stress ou la fatigue, ou encore pour oublier la douleur, pour perdre du poids et même pour dormir. Dans ces cas, on parle plutôt de conduite dopante que de véritable dopage.

Actualités dopage

Régulièrement, le monde du sport est frappé par des histoires de dopage. Malgré les analyses de sang, d’urines pratiquées lors de chaque compétition, le dopage laisse penser qu’il est loin de disparaître des habitudes de certains athlètes.

Depuis la fin des années 50 et le début des années 60, les performances des athlètes ont fait un bond considérable. Stabilisées vers les années 70-80, elles redécollent avec l’apparition de nouveaux produits sur le marché.

La mort de Kund Enemark Jensen, aux jeux olympiques de Rome en 1960, incita la fédération internationale de cyclisme à faire des contrôles sur les cyclistes allant aux JO de Tokyo en 1964.

Ce n’est que pour les jeux olympiques de Mexico en 1968, que le contrôle antidopage fut officialisé, ainsi que le test de féminité pour les femmes.

Les contrôles inopinés sont apparus en 1989, sur l’initiative du CIO.

Le sport, qui rencontre le plus d’histoires connues de dopage, est très certainement le cyclisme. Beaucoup de vainqueurs du tour de France ont connu des problèmes avec le dopage. Certains de ces vainqueurs n’ont jamais échoué aux contrôles effectués. Peut-être que les hormones de croissance ou le dopage par voie sanguine, stimulant le processus physiologique de leur corps, ne sont pas encore bien détectés quand on effectue des analyses d’urine ou de sang.

La plus grosse affaire de dopage dans le cyclisme est très certainement l’affaire Festina. Il y a eu aussi dernièrement l’affaire Lance Amstrong.

Chez les finalistes du 100 mètres en athlétisme, on rencontre le même problème. De même chez les footballeurs avec le procès de la Juventus. Mais aucun sport n’est épargné.

Certains sportifs disent être dopés à leur insu, avoir pris sans le savoir des substances mélangées à leur boisson ou à leur complément alimentaire.

Conclusion

Le dopage serait-il le résultat de la volonté de certains supporteurs, d’avoir de plus en plus de bons résultats de la part de leurs sportifs ou de leurs équipes.

Au lieu de blâmer la pratique du dopage, et de faire le cheval de bataille de la lutte antidopage, ne serait-il pas mieux de créer une agence qui donnerait à tous, sportif et non sportif, une information sur les risques encourus, lorsque l’on prend des substances interdites.

Il faut savoir que le dopage met votre santé en danger.

signature jean philippe

 

 

 

 

*




Sportifs médaillés aux jeux olympiques de Londres 2012

nos sportifs et les jeux olympiques de Londres 2012

Quelques 330 jeunes sportifs français ont participé aux jeux olympiques de Londres 2012

Une poignée d’entre eux est montée sur le podium et ramène dans leurs bagages une médaille d’or, d’argent ou de bronze. En tout, 34 médailles : 11 médailles d’or, 11 médailles d’argent et 12 médailles de bronze mettent la France à la 7e place, derrière les sportifs des États-Unis d’Amérique, de la République populaire de Chine, de la Grande-Bretagne, de la Fédération de Russie, de la République de Corée et de l’Allemagne.

Les 11 médailles d’or des Sportifs Français

  1. En canoë-kayak, Tony ESTANGUET pour les garçons et Émilie FER pour les filles.
  2. En natation, chez les garçons, Yannick AGNEL en 200 m nage libre, Florent MANAUDOU en 50 m nage libre, Yannick AGNEL, Alain BERNARD, Fabien GILOT, Clément LEFERT, Amaury LEVEAUX et Jérémy STRAVIUS pour le 4 x 100m nage libre,
  3. En natation, chez les filles, Camille MUFFAT en 400 m nage libre.
  4. En judo, Teddy RINER en +100 kg et Lucie DECOSSE en -70 kg.
  5. En cyclisme, Julie BRESSET en VTT – cross-country.
  6. En athlétisme, Renaud LAVILLENIE au saut à la perche.
  7. Et notre équipe de handball masculin composée de Luc ABALO, Xavier BARACHET, Jérôme FERNANDEZ, Bertrand et Guillaume GILLE, Michaël GUIGOU, Samuel HONRUBIA, Guillaume JOLI, Nikolas KARABATIC, Daouda KARABOUE, Daniel NARCISSE, Thierry OMEYER et Cédric SORHAINDO.

Les 11 médailles d’argent des Sportifs Français

  1.  Au tir, Céline GOBERVILLE au Pistolet à 10 m.
  2. En natation, Camille MUFFAT en 200m nage libre chez les filles et Yannick AGNEL, Clément LEFERT, Amaury LEVEAUX, Grégory MALLET et Jérémy STRAVIUS en 4 x 200m nage libre, chez les garçons.
  3. En cyclisme sur piste, Grégory BAUGE, Michaël D’ALMEIDA et Kévin SIREAU en vitesse par équipes, Grégory BAUGE en vitesse et Bryan COQUARD en omnium.
  4. En tennis, Michaël LLODRA et Jo-Wilfried TSONGA en double hommes.
  5. En aviron, Germain CHARDIN et Dorian MORTELETTE en deux de pointe.
  6. En athlétisme, Mahiedine MEKHISSI-BENABBAD au 3000 m steeple.
  7. En tækwondo, Anne-Caroline GRAFFE en +67 kg,
  8. Et notre équipe de basket-ball féminin composée de Clémence BEIKES, Jennifer DIGBEU, Céline DUMERC, Élodie GODIN, Émilie GOMIS, Sandrine GRUDA, Marion LABORDE, Edwige LAWSON-WADE, Florence LEPRON, Endéné MIYEM, Emmeline NDONGUE et Isabelle YACOUBOU.

Les 12 médailles de bronze des Sportifs Français

  1. Au judo, Priscilla GNETO en -52 kg, Automne PAVIA en -57 kg, Gévrise EMANE en -63 kg, Audrey TCHEUMEO en -78 kg pour les filles et Ugo LEGRAND en -73 kg.
  2. En gymnastique artistique, Hamilton SABOT aux barres parallèles.
  3. En lutte gréco-romaine, Steeve GUENOT en -66 kg
  4. En natation, Coralie BALMY, Charlotte BONNET, Ophélie-Cyrielle ETIENNE, Margaux FARRELL, Mylène LAZARE et Camille MUFFAT en 4 x 200 m nage libre féminin.
  5. En tennis, Julien BENNETEAU et Richard GASQUET en double.
  6. En tækwondo, Marlène HARNOIS en -57 kg.
  7. En tir, Delphine REAU RACINET en Fosse olympique.
  8. En voile, Jonathan LOBERT.

Félicitation à tous nos sportifs médaillés d’or d’argent et de bronze, mais n’oublions pas aussi nos autres sportifs français, qui se sont donnés à fond pour représenter au mieux les intérêts de la France.

Nous donnons rendez-vous a nos athlètes des Jeux paralympiques de Londres 2012

signature jean philippe

*

 

 

 

*